https://www.randstad.be
Les profils adéquats dans le secteur de la construction? Ils deviennent de plus en plus rares. C'est pourquoi les consultants Randstad en font encore un peu plus pour combler les emplois vacants. Ils ont trouvé un candidat très prometteur mais celui-ci ne présente pas vraiment le profil recherché ? Dans ce cas, une formation ciblée constitue peut-être la solution. Marius Arteni (42 ans) a suivi le cours du VDAB intitulé «Nederlands op de Werkvloer». Et il a ensuite signé un contrat à durée indéterminée dans l'entreprise de construction Van der Velden, en tant que chauffeur/magasinier.

Marius Arteni est d'origine roumaine mais il vit depuis plus de sept ans en Belgique. Son permis de conduire CE lui a permis de décrocher un emploi d'intérimaire en tant que chauffeur chez Van der Velden Bouwmaterialen. Sara Van Waelderen, HR manager : « Nous avons recruté Marius en raison de ses motivations intrinsèques ainsi que de ses bonnes références et aptitudes. La société Van der Velden s'est déclarée très satisfaite de son attitude et a très rapidement souhaité lui proposer un contrat à durée indéterminée. Cela impliquait toutefois aussi plus de contacts avec les clients et son niveau de néerlandais n'était pas suffisant. C'est pourquoi le service du personnel lui a demandé de rafraîchir ses connaissances».

un coach linguistique au magasin

La formation du VDAB «Nederlands op de Werkvloer » constituait la solution idéale. Pendant deux mois, un coach linguistique a accompagné Marius au magasin. «J'ai appris pas mal de jargon spécialisé – un vocabulaire spécifique permettant de nommer les matériaux de construction», explique Marius. Cela m'a été d'un grand secours car je peux désormais bavarder bien plus facilement avec les clients et les collègues. Cela a aussi rendu mon job beaucoup plus agréable pour moi.

une porte ouverte vers un contrat à durée indéterminée

Marius a entre-temps décroché un contrat à durée indéterminée. Cela arrive bien plus souvent que vous ne pourriez le penser chez Randstad: la moitié des emplois vacants du secteur de la construction affichent l'option «durée indéterminée».

Sara Van Waelderen : « Sur un marché qui souffre de plus en plus de pénurie, les entreprises disent souvent : «Ok, si vous trouvez un candidat prometteur qui s'intègre à notre culture d'entreprise, nous envisageons de l'embaucher directement pour une durée indéterminée».

offrir des opportunités

Randstad fait office, en tant qu'agence d'intérim, de chaînon manquant entre employeur et travailleur. L'objectif? Vérifier pour chaque entreprise quels sont ses besoins et quelle est la meilleure solution en la matière. Et offrir à chaque candidat potentiel un maximum de chances de trouver rapidement un travail. Sara Van Waelderen : « Nous possédons une très vaste connaissance du marché. Nous savons ainsi parfaitement quels candidats nous pouvons associer à telle ou telle entreprise, même s'ils ne correspondent pas à 100 % au profil exigé. Nous connaissons aussi les entreprises qui affichent une culture formatrice et nous prenons par ailleurs nous-mêmes de nombreuses initiatives. Dans le secteur du transport, nous accompagnons notamment des personnes possédant un permis B afin qu'elles décrochent un permis CE. Nous collaborons pour cela avec trois partenaires externes: VDAB, l'auto-école VAB et RiseSmart. Nous mettons tout en œuvre pour jeter un maximum de ponts et combler les manques répertoriés sur le marché du travail ».

un groupe de conversation en néerlandais

Et Marius Arteni?

Il est très satisfait de son contrat. «J'ai déjà conseillé à de nombreux amis de pousser la porte d'une agence Randstad. Certains d'entre eux ont entre-temps décroché un emploi fixe. Et je continue à pratiquer mon néerlandais : après mes heures de travail, je participe chaque semaine à un groupe de discussion».

 Vous aimeriez travailler comme Marius comme chauffeur?