ontslag-in-corona-tijdperk

Le régime du chômage temporaire vous aide à maintenir votre personnel dans ces temps difficiles. Mais le risque subsiste de devoir un jour ou l’autre congédier des collaborateurs. Comment procéder pour appliquer cette décision complexe et transmettre ce message sensible à votre travailleur?

 

motivez votre décision

En tant qu’employeur, vous devez avoir une bonne raison pour chaque licenciement, même si la loi ne vous oblige pas à le motiver. Il est cependant plus correct et humain de le faire spontanément. La motivation peut en effet fournir des informations importantes pour la future carrière de votre travailleur. Et la transparence est une belle valeur à mettre en avant pour votre image d’employeur.

En temps de coronavirus, le risque est grand que le licenciement soit dû à un motif économique. Même si votre collaborateur était déjà en chômage temporaire, les règles habituelles en matière de licenciement sont applicables : un motif valable, la notification écrite et le délai de préavis légal .

 

organisez un entretien de départ

Après la notification, donnez du temps à votre travailleur pour digérer l’information et asseyez-vous autour d’une table pour un entretien de départ. Soulignez que, en cas de licenciement pour motif économique, le travailleur n’est pas en cause. Mais cet entretien de départ permet d’évaluer la collaboration et de discuter d’éventuelles perspectives d’avenir.

 

3 conseils pour l’entretien de départ:

  • Fournissez à l’avance au travailleur un questionnaire qui servira de base à un entretien dirigé.
  • Prévoyez un cadre tranquille où vous pourrez parler ouvertement sans être perturbé.
  • Mettez-vous clairement d’accord sur les formalités administratives et la communication du licenciement dans l’entreprise.


gardez la porte entrouverte


Loin des yeux, loin du cœur… dit l’adage. Si vous voulez l’éviter, conservez les travailleurs licenciés dans votre Talent Community . Il s’agit d’une base de données de profils intéressants qui ne travaillent pas encore ou plus dans votre entreprise. Vous offrez ainsi à votre collaborateur la perspective d’un éventuel retour en période de conjoncture économique favorable. De plus, réengager un ancien travailleur présente plusieurs avantages.

 

proposez un accompagnement de l’outplacement

Licencier un collaborateur, ce n’est jamais simple. Mais puisque ni vous, ni votre travailleur ne pouvez y faire grand-chose, le licenciement pour motif économique est extrêmement regrettable. Proposer un accompagnement de l’outplacement est une belle manière d’aider votre collaborateur dans cette situation pénible. Et dans certains cas, c’est même obligatoire. Un coach de carrière aide le travailleur à intégrer le licenciement et regarde où se trouvent les opportunités pour un nouveau job.

 

Proposer de l’outplacement aux travailleurs licenciés en temps de coronavirus?