https://www.randstad.bevooroordelen
Nous pensons tous que nous n'avons aucun préjugé. Que nous œuvrons en faveur d'un lieu de travail inclusif. Que nous donnons les mêmes chances à chacun. La réalité est tout autre. Nos préjugés inconscients déterminent en grande partie nos opinions et actions, y compris au travail.

préjugés inconscients?

Comme leur nom l'indique, les préjugés inconscients sont des préjugés dont nous n'avons pas conscience et que nous ne contrôlons donc pas. Notre cerveau établit ces associations automatiques très rapidement. Elles peuvent reposer sur nos convictions, nos normes sociales, nos expériences passées ou d'autres facteurs. Les préjugés inconscients influencent notre façon de voir les autres et déterminent en partie notre relation avec eux. Ils déteignent aussi sur nos décisions et notre comportement, même si nous n'avons pas conscience de leurs conséquences.

Tout le monde a des préjugés inconscients, contrairement aux préjugés explicites, comme un comportement discriminatoire ou du sexisme. Ils se traduisent de façon assez subtile. Exemple: se moquer un peu d'un nom inhabituel ou supposer automatiquement que l'homme qui assiste à une réunion avec des externes est le chef. Le cas échéant, vous n'avez pas l'intention de blesser qui que ce soit. Vous ne vous rendez même pas compte que ce que vous pensez ou dites n'est pas correct.

Que pouvez-vous faire pour réprimer les préjugés inconscients?

filtrez vos propos!

Les préjugés inconscients peuvent plus facilement s'exprimer si vous avez l'habitude de parler sans réfléchir. Si vous voulez raconter une blague, demandez-vous d'abord si tout le monde l'appréciera. Rabaissez-vous quelqu'un? Attirez-vous une attention négative sur quelqu'un en particulier? Une seule règle: si vous avez un doute, abstenez-vous! Les préjugés inconscients s'expriment quand nous ne réfléchissons pas. Prenez 2 secondes pour envisager les conséquences de votre message sur d'autres personnes. Vous aurez ainsi le temps de filtrer vos paroles.

fréquentez des personnes différentes

Faites preuve de proactivité et recherchez des idées différentes des vôtres. Au travail, nous sommes souvent en contact avec un groupe restreint de personnes, qui nous sert de caisse de résonance. Osez sortir de cette zone de confort et élargir votre cercle à des personnes qui pensent différemment ou ont d'autres expériences. Elles n'hésiteront pas à remettre en question vos idées et le statu quo.

examinez de plus près vos exigences professionnelles

Si vous précisez des qualifications telles que « 7 ans d'expérience comme manager » dans vos exigences professionnelles, vous découragez peut-être des personnes qui rencontrent déjà des difficultés sur le marché du travail. Demandez-vous si quelqu'un qui répond à cette condition exercera forcément mieux sa fonction qu'une personne qui ne compte que 4 ans d'expérience. Ou si quelqu'un qui n'a aucune expérience en gestion fera d'office un moins bon people manager qu'une personne qui dirige une équipe depuis des années. Si un candidat ne dispose d'aucune expérience en people management, cela signifie peut-être simplement qu'il n'a pas encore eu l'occasion de diriger une équipe. Ne jugez pas uniquement les gens sur leur passé, mais intéressez-vous aussi à leur potentiel. Donnez-leur une chance de vous montrer ce dont ils sont capables.

témoignez votre soutien

N'ayez pas peur de condamner les comportements intolérables. Si vous constatez que des collègues ou collaborateurs laissent libre cours à leurs préjugés, faites-leur remarquer. Et soutenez les personnes différentes. Assurez-vous que chacun sache que les préjugés n'ont pas leur place sur votre lieu de travail. Les personnes qui ont besoin de soutien sauront ainsi qu'elles peuvent s'adresser à vous.


Il ne s'agit que de quelques conseils pour vous montrer que nous pouvons agir pour prendre conscience de nos préjugés.

Dit zijn slechts enkele tips om aan te tonen dat we wel degelijk dingen kunnen doen om ons bewust te worden van onze vooroordelen.