pascal-meyns

Ces derniers jours ont vu le retour du confinement dans diverses villes ou régions de plusieurs pays. Que faire si vos travailleurs reviennent justement de vacances passées dans une région critique? Le cas échéant, vous serez en effet exposé à un risque accru de contamination au sein de votre effectif. Notre expert Safety Pascal Meyns vous livre ses 5 conseils pour un retour au travail en toute sécurité!


1. informez-vous correctement 

Assurez-vous de toujours disposer des bonnes informations sur le statut des différents pays et zones. Les informations les plus récentes figurent sur cette page des Affaires étrangères

Désignez idéalement quelqu'un pour consulter quotidiennement les mises à jour de cette page et rapporter toute évolution. Informez-vous aussi correctement à propos des éventuelles conséquences sur le plan médical et au niveau du droit social (rémunération, chômage, congé de maladie, quarantaine, etc.) pour vos collaborateurs qui reviennent d'un séjour dans une zone rouge ou orange.

 

2. instaurez une communication à double sens

Informez vos travailleurs à plusieurs reprises cet été et veillez à ce qu'ils aient toujours accès aux informations les plus récentes. Assurez-vous également qu’ils puissent vous signaler à tout moment (via une adresse électronique ou un numéro de téléphone) leur retour d'une zone orange ou rouge. Même si cela doit être fait juste avant leur premier service de prévu, pendant le week-end ou aux petites heures le lundi matin. 

 

3. énoncez des directives claires et prévoyez des moments de concertation

Établissez un plan et définissez sur papier votre approche pour garantir le retour de vacances en toute sécurité. Impliquez dès le début tous les experts (marketing, legal, hr, safety, la direction...) dont vous avez besoin pour assurer le bon déploiement de votre plan. 
Il est important d'informer les partenaires sociaux des mesures mises en place pour assurer une reprise du travail en toute sécurité des collaborateurs après la période de vacances. 
Expliquez quelles mesures vous prenez, mais aussi pourquoi vous les imposez. Vous gagnerez ainsi l'acceptation de vos collaborateurs.
Évaluez régulièrement votre politique. L'acceptation de diverses mesures par vos collaborateurs évoluera constamment (selon des facteurs psychologiques et émotionnels). Évaluez, ajustez au besoin et communiquez. En cette période troublée, les règles ne sont pas arrêtées: procédez donc à une évaluation fréquente pour pouvoir anticiper.
 

4. définissez une politique claire pour les zones orange

La réglementation relative aux zones (de couleur) s'adresse à tous les citoyens belges. Elle n’est pas spécifiquement formulée pour les employeurs, et doit encore être transposée dans un contexte de travail au niveau de plusieurs points. En outre, son interprétation prête parfois hélas à confusion. 

Malgré les quelques imprécisions de la réglementation, sachez adopter une approche parfaitement claire. Fixez des règles explicites. Annoncez vos attentes à l’égard de vos travailleurs. Doivent-ils travailler à domicile au retour d'une zone orange, ou peuvent-ils revenir au travail moyennant le port d’un masque?  

Pensez également à publier une FAQ dans laquelle vos travailleurs trouveront réponse à des questions plus complexes, par exemple « J’ai pris l’avion dans une zone rouge, mais séjourné dans une zone verte. Que dois-je faire maintenant? »

 

5. préparez-vous d’ores et déjà à un confinement local à l’automne


Il est probable qu'un nouveau confinement soit imposé dans certaines zones de Belgique à l’automne. Préparez-vous, dans l’éventualité où l'une de vos implantations serait concernée. Une autre possibilité est que l’un de vos collaborateurs habite dans un quartier à nouveau confiné. Disposez-vous de suffisamment de personnes en back-up? 

Il est vrai que certaines pièces du puzzle sont encore manquantes.  Rien ne vous empêche cependant d'anticiper et de déjà mettre en place certaines choses, pour éviter – sait-on jamais – de vous retrouver débordé.

Chez Randstad également, nous informons et sensibilisons nos collaborateurs et nos intérimaires à propos des dangers associés aux déplacements dans des zones rouges et orange. La situation est sous contrôle actuellement, mais cela peut rapidement évoluer. Aussi, nous mettons tout en œuvre pour garantir un retour au travail en toute sécurité après les périodes de vacances pour toutes les personnes qui travaillent chez nous ou sont employées via nos services. Nous demandons à tous nos collaborateurs et intérimaires qui ont séjourné dans une zone rouge ou orange de nous le signaler dès leur retour, afin que nous puissions prendre les mesures nécessaires.

Pascal Meyns