demander une augmentation? Gagnez plus avec un package flexible!

Vous travaillez pour votre employeur depuis longtemps et vos résultats sont excellents. Vous voulez être récompensé pour vos efforts. Vous prenez donc votre courage à deux mains et allez demander une augmentation salariale. Mais... y êtes-vous bien préparé? Et connaissez-vous toutes les possibilités qui s’offrent à vous? Lisez nos conseils, découvrez des idées alternatives et jetez les bases d’un entretien fructueux.

demander une augmentation: comment faire?

C’est le grand jour: vous avez rendez-vous avec votre boss pour lui demander une augmentation. Vous y êtes mal préparé ? Vous rentrerez certainement bredouille. Échafaudez une stratégie bien ficelée. Suivez ces trois conseils pour maximiser vos chances d’obtenir votre augmentation.

  1. étayez votre argumentation. Une augmentation salariale reflète votre valeur ajoutée. Veillez donc à construire un argumentaire solide pour justifier votre demande. Vous avez imaginé une solution innovante? Vous avez fait des heures supplémentaires ou vous avez dépassé les attentes? Énumérez vos résultats et faites référence à des réussites concrètes.
  1. attendez le bon moment. C’est la période la plus chargée de l’année? Les résultats décevants de votre entreprise préoccupent votre patron? Vous avez alors peu de chance d’obtenir gain de cause. La situation est idéale et le moment est opportun pour engager le dialogue? Prenez rendez-vous avec votre responsable.
  1. restez réaliste. Calculez à l’avance le montant de l’augmentation souhaitée. Examinez le marché du travail pour savoir ce que vous valez. Et n’en attendez pas trop. Une augmentation de 5% est inenvisageable pour de nombreux employeurs.

 

gagnez plus que de l’argent

Une augmentation de 100 euros représente une lourde dépense pour votre employeur. D’autant qu’il ne vous restera que 42 euros au final. Soyez malin et étudiez des alternatives plus avantageuses sur le plan fiscal

 

encaissez vos chèques!

Les chèques-repas et les écochèques vous sont certainement familiers. Mais avez-vous déjà entendu parler des chèques pour des activités sportives, des voyages culturels et des romans? Et pour les tâches ménagères et les travaux de peinture? Le législateur prévoit une multitude de chèques pour occuper votre temps libre et alléger vos tâches quotidiennes. Parcourez les diverses possibilités durant votre entretien et vous constituerez peut-être votre propre chéquier, qui sait ?

 

primes et bonus

Verser ponctuellement un montant supplémentaire sur votre compte est une bonne manière de vous récompenser pour votre travail. Vous vous mariez ou vous devenez cohabitant légal? Vous totalisez dix ans d’ancienneté dans votre entreprise? Marquez le coup en recevant une jolie prime de votre patron.

Obtenir d’excellents résultats, seul ou avec vos collègues, est aussi l’occasion rêvée de faire grimper le solde de votre compte. L’organisation vous remercie pour votre engagement en vous versant une prime unique. Mais sans les coûts inhérents à une augmentation salariale.

 

réduisez vos coûts

Des manuels scolaires pour vos enfants, les frais de carburant, votre nouvel ordinateur portable… Tous ces frais ont un lourd impact sur votre budget. Sachez que votre employeur peut apporter sa pierre à l’édifice. Quelques possibilités:

  • vous roulez avec une voiture de société et une carte-carburant;
  • vous bénéficiez d’un ordinateur portable, d’une tablette ou d’un smartphone;
  • vous percevez des allocations familiale complémentaires.

Certains employeurs remboursent même votre loyer et vos frais de logement. Le choix est vaste!

 

plus de temps pour vous

Vous souhaitez consacrer plus de temps à votre famille? Planifiez votre quotidien à votre guise grâce à des horaires flexibles. Ou arrangez-vous avec votre patron pour faire du télétravail. Vous travaillez depuis des années dans la même entreprise? Vous avez peut-être droit à un jour de congé (d’ancienneté) en plus. Facilitez-vous la vie et apportez vos vêtements au service de blanchisserie et de repassage de l’entreprise. Et pratiquez une activité sportive après votre journée de travail avec votre nouvel abonnement de fitness, payé par votre employeur.

 

investissez dans votre avenir

Vous préférez assurer votre avenir? Votre patron investira peut-être dans votre plan d’épargne-pension. Il peut aussi prendre en charge les frais de votre assurance hospitalisation. Sans oublier les frais de formation. Vérifiez auprès de votre responsable. Il y a de fortes chances que vous ne la financiez pas vous-même. Du moins si la formation qui vous intéresse est pertinente dans le cadre de votre travail.

Saviez-vous qu’un plan cafétéria n’a rien à voir avec… le café?

Les plans cafétéria ont le vent en poupe. Ce système ingénieux vous permet de composer votre propre package de rémunération. Votre employeur vous octroie un budget et des options. Libre à vous de décider à quoi allouer le montant dont vous bénéficiez. À l’image d’un restaurant self-service.

 

faites preuve de sagesse

Vous êtes prêt à demander une augmentation? Armez-vous de solides arguments pour votre entretien. Soyez sûr de vous, jouez cartes sur table et argumentez avec vos réalisations. Réfléchissez aussi à vos priorités. De l’argent supplémentaire? Ou plus de temps libre et une voiture de fonction?

Votre patron acceptera certainement sans broncher de vous octroyer des avantages supplémentaires plutôt qu’une augmentation salariale. À noter que vous paierez moins, voire pas d’impôts sur ces suppléments. Et vous en retirerez davantage à court terme.

Attention: un salaire brut moins élevé a des conséquences à long terme. Votre rémunération brute n’augmente pas ? Sachez que votre pécule de vacances, votre prime de fin d’année et votre pension restent, eux aussi, inchangés. La meilleure option dépend de votre situation personnelle et de ce qui vous importe. À méditer!

 

Curieux de découvrir les composantes de votre nouveau package de rémunération?