https://www.randstad.be
Les plus de 50 ans ne sont guère prisés sur le marché du travail. Ils sont rapidement éliminés quand l'entreprise éprouve des difficultés. Solliciter un emploi n'est pas plus simple une fois la cinquantaine passée. Comment convaincre votre employeur de votre volonté de travailler?

de retour au travail: plus de 50 ans.

"Le quinquagénaire a déjà commis des erreurs et en a tiré les leçons. Il peut partager ces connaissances avec des collègues et des membres de la direction." - Inge Rijcken, career coach chez RiseSmart

La réalité ne laisse aucun doute: il n'existe pas de salarié plus loyal et engagé qu'un quinquagénaire qui a choisi son employeur. Ce sont des personnes d'expérience qui connaissent la vie. Donnez-leur une chance et ils mettront tout en œuvre pour exploiter cette opportunité.

Par ailleurs, les plus de 50 ans créent une dynamique unique au travail. Leur maturité permet aux collègues plus jeunes de s'épanouir plus rapidement. Le quinquagénaire a commis des erreurs et en a tiré les leçons. Il peut partager cette expertise avec ses collègues et sa direction.

Cela dit, ce n'est possible que lorsque l'entreprise fait preuve de l'ouverture nécessaire. Ceux qui acceptent un nouvel emploi après 25 ans ne le font pas sans quelques hésitations. Le cas échéant, ce salarié a besoin d'un employeur qui apprécie son expérience, qui est curieux de savoir ce qu'il pourra apprendre de lui…

Le coût élevé des plus de 50 ans? C'est un préjugé qui pousse les employeurs à rater de belles occasions. Nombre de plus de 50 ans sont prêts à gagner moins si la fonction les séduit. Le salaire est toujours négociable. Débuter un entretien d'embauche avec un quinquagénaire en l'interrogeant sur ses prétentions salariales, cela revient à casser le dialogue. Déterminez d'abord de quoi il est capable.

Notez enfin que les recruteurs plus âgés ont tendance à embaucher des salariés plus âgés également.