téléchargez l'étude

téléchargez l'étude

https://www.randstad.be
Quels canaux les gens utilisent-ils pour chercher et trouver un emploi en 2019?  Telle est la question à l'origine de l'enquête qui a été menée auprès de 14 000 personnes par Randstad Research.  Comme on pouvait s'y attendre, les canaux numériques connaissent une forte progression.  Eh oui.  Google revendique une position clé et n'y renoncera pas facilement. Mais l'enquête invalide également certaines tendances. Que faut-il retenir des résultats de l'enquête? Ces 7 astuces!

investissez dans votre marque employeur

Même si, grâce à la numérisation, le prochain emploi ne se trouve qu'à un clic de souris, les Belges ne changent pas plus rapidement d'emploi de nos jours.  Les avantages liés au cumul d'ancienneté sont tels que les Belges sont des employés très fidèles.  Vous souhaitez tout de même rivaliser avec la concurrence sur la base des avantages dont un candidat potentiel bénéficie chez son employeur actuel ? Assurez-vous alors qu'ils sachent quels avantages vous pouvez leur offrir en tant qu'employeur! Investissez dans votre marque employeur afin que les gens sachent immédiatement ce qui vous distingue des autres employeurs. Notre Randstad Employer Brand Research vous offre un aperçu de ce sur quoi vous devez miser pour réussir!

incluez les intermédiaires du marché du travail dans votre recherche

Les travailleurs belges restent très attachés aux agences de placement.  28 % des personnes interrogées ont trouvé un emploi via les services publics pour l'emploi et 26 % par le biais d'agences de travail intérimaire. Grâce aux chiffres impressionnants des services publics pour l'emploi et des agences de travail intérimaire, la position des intermédiaires sur le marché du travail demeure inattaquable. Ne faites pas une croix sur ces canaux en pensant que la numérisation réduit leur impact.  

recrutement « google-proof »

Le numérique devient aussi la nouvelle norme sur le marché de l'emploi. Le principal canal de recrutement, c'est Google.  Sa part de marché s'élève déjà à 17 % à l'heure actuelle.  Les sites d'offres d'emploi couvrent ensemble 15%. Et entre-temps, d'autres médias sociaux tels que LinkedIn (9%), Facebook (13%) et Twitter (7%) revendiquent clairement aussi leur place. Un conseil? Assurez-vous que les textes de vos offres d'emploi soient « Google-proof ».

utilisez vos réseaux personnels

Investissez dans des réseaux informels. Les contacts personnels demeurent un canal très efficace, puisque 26 % des employés ont déjà trouvé un emploi grâce à leur réseau!  Un exemple simple de la façon dont un tel réseau peut être rentable à long terme?  Restez en contact avec les travailleurs qui quittent l'entreprise. De plus en plus de managers recrutent leurs anciens élèves à un stade ultérieur de leur carrière!

 

recrutez de manière inclusive

Les hommes trouvent plus souvent du travail sur les médias sociaux que les femmes. Et les jeunes trouvent plus souvent du travail via les médias sociaux que les personnes de plus de 55 ans. Ces conclusions, tirées de l'étude, indiquent que le choix des canaux de recrutement est un facteur déterminant pour savoir qui vous pouvez atteindre avec vos offres d'emploi. Voulez-vous mener une politique du personnel inclusive?  Assurez-vous de bien combiner vos canaux afin de ne pas exclure certains groupes cibles

 

les annonces imprimées et les salons de l'emploi perdent du terrain

N'oubliez pas que les annonces imprimées et les salons de l'emploi ont perdu de leur influence au profit des canaux numériques. Néanmoins, 38% des plus de 55 ans et 18% des moins de 25 ans continuent à recourir aux publicités imprimées.  Quant aux salons de l'emploi, il est frappant de constater que dans la partie francophone du pays, ils sont beaucoup plus utilisés pour la recherche d'un emploi (20%) par rapport à la partie néerlandophone (11%).  

 

soyez réaliste quant à l'impact de la mobilité interne

Contrairement à ce que l'on entend régulièrement dans le monde des ressources humaines, miser sur la mobilité interne ne semble pas être une solution pour éviter la rotation du personnel.  Dans les pays affichant une mobilité externe en moyenne plus élevée, la mobilité interne est également plus élevée dans la plupart des cas, et inversement.  Celui qui, en tant qu'employeur, s'engage pour plus de mobilité interne pourrait involontairement alimenter la rotation de personnel.

Si vous êtes intéressé(e) par l'étude complète?