diplômé? posez-vous une question essentielle.

Ouf, vous avez enfin obtenu votre diplôme ! Il ne vous reste plus qu’à écumer les offres d’emploi et à décrocher un job rapidement, espérons-le. Mais ne foncez pas tête baissée: savez-vous exactement ce que vous voulez faire de votre vie?

Vous avez certainement entamé vos études plein d’ambition, il y a quelques années. Plaider devant les tribunaux. Devenir neurochirurgien. Vos rêves ont cependant peut-être légèrement ou complètement changé.

Vous vous êtes découvert une passion pour le droit social? Vous ne serez plus nécessairement tenu de porter la toge. Vos qualités relationnelles sont plus aiguisées que votre motricité fine? Choisissez plutôt le métier de médecin généraliste. Vous nourrissez peut-être aujourd’hui l’ambition de prendre les rênes de votre propre établissement de restauration plutôt que d’une entreprise de grande envergure.


Posez-vous donc d’abord la question la plus importante: qu’est-ce qui vous rend heureux? Quelles sont vos inspirations et vos motivations? Faites le point sur les rôles professionnels qui comblent vos attentes et ceux qui en sont loin. L’idéal pour maximiser vos chances de mener une carrière longue et valorisante.

 

définissez vos objectifs professionnels

La prochaine étape? Définir vos objectifs professionnels. Survolez le paysage professionnel. Pensez à ce que vous voulez accomplir et à la meilleure manière d’y parvenir. L’entreprise tape-à-l’œil qu’aspirent à rejoindre tous vos amis de fac n’est pas nécessairement votre meilleur choix.


Vous ne savez pas quelle voie emprunter? Testez différents environnements. De nombreuses entreprises proposent aujourd’hui des stages. Ces programmes permettent aux jeunes diplômés de se familiariser avec diverses entreprises, cultures et méthodes de travail. De quoi découvrir rapidement ce qui vous convient et ne vous convient pas.


identifiez vos forces et vos faiblesses

Vous avez beaucoup appris sur les bancs de l’école, mais vous avez aussi mis le doigt sur vos propres forces et faiblesses. Tirez-en avantage en choisissant un emploi qui vous donnera l’occasion de mettre vos compétences à profit. Ou d’affûter vos connaissances et de continuer à vous développer.
Vous êtes de nature assertive? Une fonction commerciale vous conviendrait parfaitement. Vous êtes plutôt désorganisé? Pourquoi ne pas chercher un emploi qui vous permettra d’affûter votre sens de l’organisation?

 

soyez honnête envers vous-même

Le principal reste d’être honnête envers vous-même. Vous vous rendez au boulot à reculons? Vous ne tiendrez pas longtemps. Vous sacrifiez vos besoins personnels pour un emploi ? Vous courez alors un risque accru de burn-out ou de stress. À éviter coûte que coûte!

Terminons par trois conseils signés Randstad.

1. restez réaliste

Vous voulez devenir le prochain Mark Zuckerberg? Pourquoi pas? Mark était encore étudiant lorsqu’il a inventé Facebook. Mais de nombreuses années se sont écoulées entre la naissance de cette idée et son empire actuel des médias sociaux. Il a dû travailler dans le sang, la sueur et les larmes, comme on dit. Plus vous grimpez les échelons, plus vous devez travailler dur. Soyez donc prêt à vous investir. Et sachez que vous connaîtrez des déboires et des échecs.


2. demandez conseil

Ne commettez pas l’erreur de penser que vous savez déjà tout. Que vous soyez en admiration devant un de vos professeurs, un bon ami ou simplement votre mère, il convient toujours d’écouter l’avis d’une personne à qui vous faites confiance.


3. pensez à court et à long terme

Un objectif ambitieux est une excellente source de motivation. Mais pensez aussi à court terme. Dressez une feuille de route réaliste qui vous mènera à votre rêve ultime. Vous voulez devenir CEO? Vous devrez d’abord emprunter un chemin scabreux, par exemple en commençant au département de marketing, où vous passerez d’assistant à manager pour devenir ensuite directeur de département et obtenir enfin ce poste de cadre tant convoité.
Cet exercice d’autoréflexion est, certes, complexe, mais il portera ses fruits à plus long terme. Bonne chance!