passez votre employeur potentiel à la loupe.

Prenons quelques exemples: vous allez au restaurant, vous réservez une chambre d’hôtel ou vous commandez quelque chose en ligne. Que faites-vous en premier? Vous consultez les critiques. Ou vous interrogez vos amis ou connaissances sur leurs expériences. Pas question de croquer dans un poulet à moitié cuit, de partager votre chambre avec des cafards ou de recevoir un guide touristique dans votre boîte aux lettres trois semaines après votre retour… Adoptez la même attitude au moment de postuler. Après tout, vous passerez près de huit heures par jour au travail. Mieux vaut donc en trouver un où vous vous plairez.

Vous avez défini vos objectifs de carrière. Vous savez quelle fonction vous mènera à vos fins. Et vous avez déjà plusieurs offres d’emploi pertinentes sous la main. Tout ce qu’il vous reste à faire, c’est faire une très bonne impression pendant votre entretien d’embauche. N’est-ce pas? Certes… Mais n’oubliez pas de vous informer avant de postuler ou de signer un contrat. Histoire d’avoir des attentes réalistes et d’éviter les déceptions. Imaginez que le job ne vous convienne pas… Vous aurez perdu un temps précieux : le vôtre et celui de votre employeur.


qu’en disent les autres?

La première chose à faire? Consulter les avis sur l’entreprise, que vous trouverez sur des sites comme Glassdoor et d’autres sites de réseautage professionnels. Les (anciens) collaborateurs et candidats y partagent leurs expériences des conditions de travail, de la culture d’entreprise, de la procédure de sélection… Et comme sur n’importe quelle autre page de critiques, vous comprendrez très vite si cette remarque négative est isolée ou si elle correspond bien à l’impression négative générale.


Consultez aussi d’autres sources, comme Randstad Employer Brand Research, afin de savoir si votre employeur potentiel jouit d’un score positif. Et n’oubliez pas que Google est toujours votre ami: une petite recherche rapide et vous découvrirez vite si une entreprise a défrayé la chronique pour une série de scandales.


De très nombreuses entreprises sondent aussi leurs collaborateurs dans le cadre d’enquêtes de satisfaction. N’hésitez pas à demander les résultats. Les employeurs ne sont pas obligés de les divulguer. Mais ne pas le faire cache probablement un score dont il n’y a pas de quoi être fier…

 

qu’en dit l’entreprise?

Le site de l’entreprise en dit souvent long sur elle. Vous repérez dix fautes d’orthographe sur la page d’accueil ? Un manque de professionnalisme criant. Êtes-vous toujours sûr de vouloir y travailler? À l’inverse, vous y découvrirez aussi si un employeur se démène pour une bonne cause, l’environnement, etc. Le cas échéant, le site ne manquera pas de le mentionner.
Surfez aussi sur les pages Facebook, Instagram et les autres profils de réseaux sociaux de l’entreprise. Les canaux idéaux pour savoir si l’ambiance y est plutôt informelle ou, au contraire, plus sérieuse. Et si elle vous correspond.


que vous dit votre instinct?

Vous avez fait vos recherches et décidez de poser votre candidature. Le moment du test ultime. La façon dont une entreprise traite ses candidats en dit généralement long sur la manière dont elle traite son personnel.
Utilisez la check-list suivante:
1. La procédure est-elle simple et claire? 
2. La communication est-elle fluide et personnalisée?
3. Êtes-vous correctement informé du calendrier et du déroulement de la procédure de candidature?


Enfin, cherchez à savoir si votre employeur investit dans l’épanouissement de ses collaborateurs. L’entreprise propose-t-elle des formations régulières? Un élément crucial si vous n’en êtes qu’aux prémices de votre carrière et que vous souhaitez affûter certaines compétences. « Un bon employeur veille à soutenir ses collaborateurs pour leur permettre de s’améliorer et de s’épanouir en permanence », explique Lorraine Quach, HR Business Partner chez Randstad Hong Kong. « Une entreprise qui ne vous y aide pas ne fera sans doute pas un bon match. »


prêt à postuler? gardez ce copion à portée de main…

1. Faites vos recherches: cherchez à vous faire une bonne idée générale de votre employeur potentiel. De son sens du commerce à ce qui se dit en ligne sur sa culture d’entreprise, en passant par les éventuels rapports d’actionnaires.

2. Apprenez à lire entre les lignes: de nombreux signaux vous indiquent qu’une entreprise n’est probablement pas un bon employeur. Une forte rotation du personnel dissimule sans doute une ambiance qui n’est pas au beau fixe. Tâtez le terrain pendant votre entretien.

3. Demandez des références: essayez de discuter avec des (anciens) collaborateurs de leurs expériences. Prennent-ils ou prenaient-ils plaisir à travailler dans l’entreprise ? Si tel est le cas, ils ne manqueront pas d’en parler en termes élogieux.