une nouvelle édition du Guide pratique du Travail par Randstad.

C'est aujourd'hui que Randstad publie la vingtième édition de son Guide pratique du Travail. C'est depuis 1990 l'ouvrage de référence des employeurs et des travailleurs à la recherche de renseignements clairs et actuels concernant le droit belge social et du travail, souvent complexe. Depuis la mise en ligne en 2013, le site Internet a franchi le cap du million de lecteurs.

La version anniversaire du Guide pratique du Travail publié par Randstad est aussi la première édition depuis le début de l'épidémie, qui a déjà un fort impact sur le droit social et du travail. Elle a par exemple été revue à propos de la législation sur le chômage temporaire ou du quota additionnel des 120 heures supplémentaires volontaires introduit par le gouvernement afin de mieux répondre à la crise sanitaire.

"Le socle de base du Guide pratique du Travail rédigé par Randstad est identique depuis 20 ans. Il consiste à donner un aperçu aussi clair et succinct que possible des principales règles du droit du travail qui rythment la vie des salariés, depuis leur entrée en service chez un employeur jusqu'à la fin de leur contrat de travail."  Sébastien Cosentino, porte-parole de Randstad 


deux décennies d'évolution du droit du travail

Randstad a demandé à Filip Tilleman, l'auteur du Guide pratique du Travail, quels étaient les principales évolutions et autres changements les plus marquants dans le domaine du droit social et du travail en Belgique au cours des 20 dernières années.

 

la loi sur le statut unique

Le statut distinctif entre ouvriers et employés est très longtemps resté l'un des piliers essentiels du droit du travail. Mais dans de nombreux milieux professionnels, beaucoup de fonctions classiques d'ouvriers ont tant évolué qu'on ne pouvait légitimement plus les qualifier d'essentiellement manuelles. Prenons l'exemple de la presse : autrefois, le typographe devait réellement être habile de ses mains pour poser, ligne après ligne, les fontes au bon endroit ; aujourd'hui, tout cela se tient par ordinateur. La loi sur le statut unique a provoqué une révolution copernicienne en harmonisant le droit du licenciement des ouvriers et des employés, alors qu'autrefois, les écarts entre les délais de préavis étaient énormes.

 

la discrimination est devenue un sujet brûlant

Autrefois, la problématique de la discrimination dans le droit du travail se limitait à d'épais ouvrages de théorie juridique. Aujourd'hui, ce thème est très présent sur le lieu de travail, depuis le tout début jusqu'à la fin de la relation professionnelle. C'est d'ailleurs une source de nombreux procès, par exemple dans le cadre du recrutement, des promotions ou du licenciement.

  1. augmentation des sanctions pénales
    Les discussions sur le droit du travail prennent de plus en plus une tournure pénale : presque chaque règle est passible de sanctions devant le juge. Elles ont aujourd'hui des conséquences très concrètes, alors qu'autrefois, elles ressemblaient davantage à des menaces en l'air.

  2. respect de la vie privée du travailleur
    Sous l'impulsion du RGPD, nous assistons à une confrontation entre d'une part l'autorité classique de l'employeur, et d'autre part le respect de la vie privée du travailleur. Quelques exemples : quel type de questions peut-on encore poser lors d'un examen pour une candidature? L'employeur peut-il vérifier quelles pages Internet sont consultées par son collaborateur sur l'ordinateur professionnel durant les heures de travail?

  3. des travailleurs bien informés
    L'évolution la plus marquante est selon moi que les travailleurs sont nettement plus conscients de leurs droits. La somme d'informations disponibles sur Internet y contribue évidemment de façon significative. Il y a bien des années, les travailleurs craignaient de demander au manager des ressources humaines s'ils avaient droit à une interruption de carrière : il suffisait à ce dernier de balayer cette éventualité d'un NON résolu. Aujourd'hui, les salariés sont bien documentés et c'est avec assurance qu'ils viennent réclamer leur droit au crédit-temps. Le responsable des ressources humaines doit alors éplucher le dossier pour vérifier que toutes les conditions sont effectivement remplies.


les défis pour les prochaines années


Quelle (r)évolution Monsieur Tilleman pressent-il en matière du droit du travail et social en Belgique dans les prochaines années?

  1. numérisation et robotisation
    La numérisation et la robotisation vont probablement chambouler le droit du travail. Avec à la clé de nouveaux questionnements : la numérisation de ma fonction représente-t-elle un changement unilatéral si fondamental que cela équivaut à une rupture de contrat? Que faut-il entendre par temps de travail et temps libre dans un monde numérisé 24 heures sur 24?

  2. travail au cachet
    Le principe du travail au cachet (Uber, Airbnb, Deliveroo...) atténue de plus en plus la frontière classique entre le salarié et l'indépendant. Cela se traduira peut-être par des changements législatifs.

  3. vieillissement de la population
    Le vieillissement se fera de plus en plus sentir, le droit du travail et la sécurité sociale devront certainement s'y adapter.

  4. Pandémie de Covid-19
    Faut-il préciser que l'épidémie de Covid-19 impactera longtemps le droit du travail ? Toute la législation concernant le télétravail devra être affinée ; celle du chômage économique devra être continuellement adaptée.

le Guide pratique du Travail par Randstad

Le premier Guide pratique du Travail par Randstad a été publié en 1990. Une édition numérique de cet ouvrage de référence a été lancée en 2013, pour que chacun puisse y accéder gratuitement et facilement à partir d'une recherche avec des mots-clés. Depuis 2016 ne subsiste que l'édition en ligne. Voici quelques éléments chiffrés majeurs :

  • 1.008.409 lecteurs sur le site web*
  • 1.916.453 pages consultées sur le site web*
  • 125 000 lecteurs en moyenne par an*
  • 16 000 pages publiées**

(*) Depuis la première édition en ligne en 2013.
(**) 843 pages dans la vingtième édition (NL + FR)