travailler mieux avec autant de personnes.

Dans quelle mesure des lunettes de réalité virtuelle comme les Google Glasses peuvent-elles faciliter le travail de nos collaborateurs ? C’est la question que s’est posée VWR, un distributeur de matériel de laboratoire à Louvain. La société a donc fait le test et, avec l’aide du fournisseur allemand Picavi, s’est mise à travailler avec les lunettes Google.

 

DVWR International fait partie du groupe Avantor et fournit des produits à des clients de laboratoire et en production dans plus de trente pays, notamment dans les secteurs chimique et pharmaceutique. « Les marchandises qui arrivent dans notre entrepôt doivent se retrouver dans le bon bac, la bonne cage et le bon rayon », indique Diet Uytterhoeven, Proces Engineer. « Avant, nos collaborateurs utilisaient à cet effet des scanners portables. »


 Avec ces lunettes intelligentes, l’ensemble du processus est beaucoup plus rapide et plus facile, précise Diet. « Les magasiniers ont maintenant les deux mains libres, mais ils ne doivent aussi plus rien retenir. Ils 'voient' dans leurs lunettes où le produit doit aller et ils sont avertis s’ils commettent une erreur. Les lunettes sont aussi utilisées dans le sens inverse, lorsque nous devons préparer des commandes pour envoyer des marchandises depuis l’entrepôt. Tout le système des lunettes communique par conséquent avec notre système SAP interne afin que les lunettes reçoivent des informations sur l’endroit où se trouve un article en particulier mais envoient également le nouvel emplacement à SAP. »

 

 

pas plus cher que le scannage manuel

Cela nous amène à nous demander si nos collaborateurs sont aussi enthousiastes au sujet de ces lunettes. « La plupart des collaborateurs les ont immédiatement adoptées », révèle Diet. « Ils ont trouvé que le dispositif était très confortable et très efficace. » Reste encore une question importante en suspens: combien coûte exactement ce genre de lunettes? « Le prix à l’unité est identique à celui d’un scanner portable de qualité », indique Diet. « Et ce système est beaucoup plus facile et rapide. Nous en sommes très satisfaits. Dorénavant, nous travaillons mieux avec autant de personnes: le nombre de collaborateurs reste le même, mais la qualité de la livraison aux clients s’est beaucoup améliorée. »