qui est le travailleur intérimaire?

L’an dernier, notre pays comptait 656.281 travailleurs intérimaires qui ont presté 228 millions d’heures au total. Et ce ne sont que quelques-uns des résultats de la nouvelle enquête qu’a fait mener Federgon, la fédération des prestataires de services RH, auprès de 10.000 d’entre eux

"Le travail intérimaire constitue un levier important de la politique de l’emploi. Il est même en train de devenir la principale voie d’accès à un poste pour les demandeurs d’emploi de plus de 50 ans."  - Herwig Muyldermans, directeur général de Federgon

 

Le travail intérimaire est la principale voie d’accès à un emploi, confirme la récente enquête du bureau d’études de marché Ipsos. "Le travail intérimaire donne des opportunités à tous les groupes de la population, y compris à ceux qui sont plus éloignés du marché du travail", indique Herwig Muyldermans, directeur général de Federgon.

Quelque 19% des répondants étaient au chômage avant leur mission intérimaire, 20% sont des personnes issues de l’immigration, 22% sont peu qualifiés, 29% sont des jeunes et 11,4% ont plus de 50 ans. "Le travail intérimaire constitue un levier important de la politique de l’emploi. Il est même en train de devenir la principale voie d’accès à un poste pour les demandeurs d’emploi de plus de 50 ans."

Le travail intérimaire remplit par ailleurs un rôle social de poids pour les nouveaux migrants de pays comme l’Afghanistan, l’Irak et la Syrie. En effet, 4.300 d’entre eux ont pu travailler l’an dernier grâce à l’intérim.

 

principal canal de recrutement

Le travail intérimaire est en outre le principal canal de recrutement pour les entreprises: 41% des collaborateurs engagés à titre définitif ont décroché leur emploi via un travail intérimaire. Et deux tiers des répondants disposent d’un emploi fixe une grosse année après la mission intérimaire. Sept travailleurs intérimaires sur dix ont signé un contrat de travail intérimaire de durée indéterminée. Enfin, sur la base d’une proportion de 16%, les travailleurs intérimaires affichent un taux de participation à des formations supérieur à la moyenne belge de 7%.

"Ces chiffres soulignent le rôle important du travail intérimaire dans la transition entre deux emplois", analyse Herwig Muyldermans. "À présent que le gouvernement veut faire du marché du travail sa grande priorité avec le deal pour l’emploi, il est crucial de faire appel aux instruments adéquats. Et le rôle du travail intérimaire ne peut être sous-estimé."

 

grande satisfaction

L’enquête s’est également intéressée à la satisfaction des travailleurs intérimaires. Résultat: 86% sont positifs concernant leur expérience. Et ils seraient même 82% à conseiller le travail intérimaire à des amis et à des membres de leur famille. Deux pourcentages particulièrement élevés, remarque Herwig Muyldermans.

"Les répondants sont massivement satisfaits non seulement du travail intérimaire en soi, mais aussi du fonctionnement des agences d’intérim. Une belle marque d’estime pour les nombreux consultants en intérim engagés de notre pays, qui mettent chaque jour les meilleurs profils en relation avec des emplois adéquats. Je ne peux que leur dire: continuez sur cette voie!"

 

que veulent les travailleurs intérimaires?

L’étude distingue cinq types de travailleurs intérimaires:

7% des travailleurs intérimaires sont avant tout à la recherche d’une expérience utile

10% d’entre eux sont des jobhunters qui veulent travailler rapidement

14% des travailleurs intérimaires souhaitent un salaire d’appoint

33% cherchent de la stabilité via un emploi fixe

35% sont en quête d’un job d’étudiant

 

Pour plus d’infos, surfez sur www.interimaire2018.be.