employer branding, tendance ou valeur sûre?

Dans un monde idéal, le meilleur employeur serait également le plus attractif, et ne devrait donc avoir aucun mal à trouver les talents adéquats et à les lier à son entreprise. Malheureusement, l’image que l’employeur a de lui-même n’est souvent pas le reflet exact de celle que le monde extérieur se fait de son entreprise. La bonne nouvelle, c’est que chaque organisation peut améliorer son image de marque d’employeur (identité, image, réputation et pouvoir d’attraction).

 

Une chose est sûre: même si une entreprise ne consacre aucune attention à son employer branding, ses collaborateurs et le monde extérieur se feront une idée d’elle en tant qu’employeur, ainsi que de ce qui la définit et ce qu’elle apporte à ses collaborateurs. L’employer branding passe par l’attrait exercé par l’employeur. Plus précisément, par la gestion de votre identité (« Comment nous voyons-nous dans cette entreprise ? ») et de votre image (« Comment le monde extérieur nous voit en tant qu’employeur? ») et la manière d’aligner les deux, dans la mesure du possible. Vous n’aurez jamais de prise sur ce que l’on pense et dit de vous au sein et en dehors de votre entreprise. Libre à vous toutefois d’orienter l’entretien dans la bonne direction.

 

recrutement, rétention et engagement à la puissance 

L’employer branding n’est pas une notion neuve, même si elle figure plus que jamais parmi les priorités économiques. Le vieillissement de la population, la pénurie croissante de talents qualifiés et l’évolution du marché de l’emploi suffisent aujourd’hui à convaincre de nombreuses entreprises de l’intérêt de l’employer branding. Elles saisissent en effet au quotidien l’importance d’être captées par le radar des aspirants collaborateurs ad hoc. À l’heure actuelle, bon nombre d’entreprises investissent dans l’employer branding avec pour objectif principal d’attirer des talents. Mais sachez aussi que les entreprises qui travaillent leur image en tant qu’employeur disposent d’un solide avantage pour conserver ces talents. Enfin, une identification plus nette de l’employeur à l’entreprise dope l’implication et l’engagement.

 

Cette anecdote authentique, extraite du livre « Travailler sa marque » de Jan Denys , est particulièrement convaincante: Le président John F. Kennedy a visité le quartier général de la NASA pour la première fois en 1961. Peu de temps avant, il avait confié à l’organisation la mission d’envoyer un homme sur la Lune avant la fin de la décennie et de le ramener sain et sauf sur Terre. Au cours de cette visite guidée, il s’adresse à un technicien de surface occupé à nettoyer le sol et lui demande quel est son rôle au sein de la NASA. Le technicien lui répond : « Je contribue à envoyer un homme sur la Lune. »

 

Il n’est heureusement pas nécessaire d’être la NASA, Coca-Cola ou Solvay pour améliorer son image d’employeur. Toute entreprise, de la plus grande à la plus modeste, peut devenir une marque forte. Sachez toutefois qu’on n’achète pas une image d’employeur, pas plus qu’on ne l’impose. La seule façon de mériter votre « marque », c’est de la développer avec l’ensemble de l’entreprise. Construire votre marque relève d’ailleurs d’un processus constant et infini.

 


incidence de l’employer branding en chiffres (source: LinkedIn)

  • Une image d’employeur solide permet à une entreprise d’économiser 10 % en coûts salariaux.
  • Les entreprises dotées d’une employer brand solide dépensent 46 % de moins par recrutement.
  • Ces entreprises déplorent également 28 % de départs de collaborateurs en moins.

 

sur le radar

Pour être captées par le radar des collaborateurs ad hoc, les entreprises doivent avant tout savoir ce que ces candidats attendent d’un employeur. À quoi attachent-ils de l’importance? Elles doivent ensuite mettre en avant leurs propres qualités qui correspondent à ces critères.  Ce n’est pas évident, mais l’investissement en vaut la peine, car l’employer branding est réellement une valeur sûre. Cette discipline fait aujourd’hui l’objet d’un regain d’intérêt parce que la pénurie de main-d’œuvre est un sujet brûlant. Cela fait pourtant 18 ans que Randstad Belgique mène l’enquête sur l’attractivité des employeurs belges. Une démarche suivie dans 30 pays du monde où Randstad est présente.

Les résultats et analyses de ces 18 années de recherches sur l’employer brand constituent d’ailleurs un baromètre très efficace. Il procure une marche à suivre aux entreprises qui souhaitent améliorer leur attractivité en tant qu’employeur dans l’univers complexe de l’employer branding. Le 26 avril, nous publierons les résultats de notre tout nouveau sondage réalisé auprès de plus de 10 000 Belges et remettrons le Randstad Award à l’employeur le plus attractif de 2018

 

vous souhaitez connaître les résultats tout chaud?

Inscrivez-vous au séminaire de Randstad consacré à l’employer brand!