employer branding: que disent vos collaborateurs sur vous en ligne?

Les travailleurs ont de plus en plus leur propre marque sur les médias sociaux. Cette marque a également des répercussions sur l’employer brand. C’est une raison suffisante pour examiner d'un œil plus attentif le personal branding de vos collaborateurs. C’est ce que nous a expliqué Ivana Pais, professeur de sociologie économique à l’Université de Milan, en Italie, pendant sa conférence lors du Randstad Employer Brand Seminar.

pourquoi les employeurs ne peuvent-ils pas ignorer le personal branding de leurs collaborateurs?

« Le personal branding a une incidence très claire sur l’employer brand. L’employer branding a évolué et place les ressources humaines au premier plan. Il s’ensuit que la marque de vos collaborateurs sur les médias sociaux rejaillit également sur votre employer brand. »

 

en quoi cet impact diffère-t-il de celui généré, par exemple, par le bouche à oreille classique?

« La différence réside dans la portée. Dans nos études, nous avons analysé la manière dont une réputation peut évoluer en ligne. Si l’on compare cela à la publicité par bouche à oreille traditionnelle, vous verrez une différence notable. Grâce aux médias sociaux, beaucoup de choses sont devenues visibles du plus grand nombre, ce qui est beaucoup moins le cas avec le bouche à oreille classique. En outre, les outils en ligne ne sont plus anonymes. Le personal branding sur les médias sociaux rejaillit donc encore plus fortement sur votre employer brand. »

 

« Il est important d’intégrer des normes en matière de réseaux sociaux dans la culture de votre organisation. »


en tant qu'employeur, comment peut-on réagir au mieux à cet impact?

« En en tenant compte dans votre stratégie, en examinant le comportement de vos collaborateurs en partant de ce fait et en le liant à votre marque. En d'autres termes, c'est une question de culture organisationnelle. Dans cette culture, il faut intégrer des normes en matière de médias sociaux. »

 

est-ce que cela équivaut à s'éloigner du branding pour se concentrer davantage sur les travailleurs?

« En effet. L’employer branding doit miser davantage sur l'impact produit par les travailleurs sur la marque que sur la stratégie de branding pure. Les collaborateurs doivent se voir accorder une place beaucoup plus importante dans l’employer branding. En tant qu'employeur, il est important d'avoir une idée claire de l'impact du personal branding. Le monitoring est essentiel. Découvrez quels sont les outils utilisés par les collaborateurs pour parler de leur entreprise et de leur employeur. »

 

se heurte-t-on dans ce cas également aux risques du bouche à oreille en ligne ? En particulier, fait-on l’objet d’évaluations négatives injustifiées?

« C’est effectivement le cas. Je pense en particulier à l'utilisation de systèmes d'évaluation par les pairs sur Internet. Nous sommes trop enclins à croire les commentaires rédigés en ligne au sujet de personnes. Avec le monitoring, il est important de faire preuve de la prudence nécessaire dans ce domaine. Faites bien attention au contexte des évaluations et tenez compte du contrôle possible des concepteurs sur la façon dont les gens s'évaluent les uns les autres. »