7 raisons pour lesquelles les travailleurs donnent leur préavis.

vos-collaborateurs-partent

Votre entreprise doit-elle composer avec un taux de rotation du personnel supérieur à la normale ? Dans ce cas, il est temps de scruter votre image d’employeur et de vérifier si vous êtes aussi attractif que vos principaux concurrents. Découvrez les sept raisons principales pour lesquelles vos collaborateurs vous remettent leur préavis et s’en vont !

1. un mauvais management

On dit que les gens ne quittent pas les entreprises, mais bien les patrons. Un mauvais management affecte lourdement le bien-être d’un travailleur. Un emploi qui, sur papier, a tout pour être intéressant et attirant peut néanmoins donner le sentiment à quelqu'un de subir une peine d’emprisonnement si le manager s’avère très décevant. Et un mauvais management peut revêtir de nombreuses formes. Du manque de leadership à l’excès de leadership (micromanagement), en passant par le rabaissement de ses collaborateurs ou tout autre comportement inadéquat... Un mauvais manager peut polluer très rapidement une ambiance positive et constructive au sein d'une équipe solide. Examinez donc attentivement vos cadres. Et veillez à ce que leur style de leadership soit adapté à la culture d’entreprise.


2. une culture d’entreprise inappropriée

La culture d’entreprise peut sembler ne pas avoir une grande importance, mais elle a un impact énorme sur la façon dont les membres de votre personnel se sentent, même lorsqu’ils aiment leur travail. Les travailleurs à temps plein passent plus de huit heures au travail. Soyez donc clair dès le début sur les objectifs de votre entreprise et ses valeurs. Cela n’a pas de sens de séduire des candidats en leur donnant de fausses informations sur l’entreprise pour les appâter. Ils découvriront vite que les valeurs qui ont été mises en avant lors de leur entretien d’embauche n’existent pas vraiment. Et vous les perdrez quand même.


3. un niveau de stress difficile à supporter

Un manque de contrôle et d'autonomie au travail constitue une source très importante de mauvais stress. Ou encore : avoir trop de travail, devoir faire des heures supplémentaires non-stop, un mauvais management, une mise sous pression face à des attentes impossibles... En tant qu’employeur, il vous incombe de créer un environnement sûr dans lequel les travailleurs se sentent soutenus. Faites en sorte que vos employés puissent trouver l’équilibre entre travail et vie privée qui leur convient et que s'ils n’y parviennent pas seuls, ils osent parler de ce qui les préoccupe avec leur manager ou avec les RH.


4. un manque de respect

Rien ne fait craquer les travailleurs aussi vite que le fait d’avoir le sentiment d’être traités injustement. Des règles et une structure sont bien entendu nécessaires au bon fonctionnement d'une entreprise. Mais les règles de l’entreprise doivent s'appliquer de la même manière à tout le monde. Management inclus.

Veillez à ce que les attentes de l’entreprise soient claires et réalisables. Et prenez régulièrement le temps d'écouter les idées et le feed-back des travailleurs, même s'il n’est pas toujours possible de mettre leurs propositions en œuvre.


5. un travail inutile

La plupart des travailleurs veulent être fiers du travail qu’ils font. S’ils pensent que leur travail n’est pas important, ils se sentent moins impliqués. C’est surtout quand les gens ont une tâche très spécifique qu’il est difficile pour eux de voir l’importance de leur travail dans la stratégie globale de l’entreprise. Il est donc très important de leur expliquer clairement et de leur montrer aussi concrètement que possible de quelle manière leur contribution est indispensable à la réalisation des objectifs de l’entreprise.

Offrez régulièrement des formations à vos collaborateurs pour leur permettre d'acquérir de nouvelles compétences. Et une chose évidente et simple, mais souvent oubliée : si vous voulez éviter de n’apprendre qu’au moment où un collaborateur remet son préavis qu'il ne se sentait pas bien dans son travail, consacrez régulièrement du temps à une discussion ouverte.


6. un manque d’autonomie

Nous aimons tous avoir le sentiment que nous tenons nous aussi les rênes de notre carrière en mains. Qu'il s'agisse de choisir les projets sur lesquels nous voulons travailler, de pouvoir prendre nous-mêmes des décisions qui ont trait à notre travail, d'avoir un impact sur les objectifs de l’entreprise... Les gens qui disposent de suffisamment d'autonomie pour prendre des décisions eux-mêmes (et... faire des erreurs) se sentent mieux dans leur peau. Ils prennent plus vite des responsabilités et font plus souvent des propositions innovantes pour améliorer leur travail. Guidez vos collaborateurs pour leur permettre d'obtenir les meilleurs résultats et donnez-leur les moyens nécessaires. Ne faites pas de micromanagement. Les collaborateurs doivent être suffisamment compétents (après tout, ce sont eux les spécialistes...) pour se tirer d'affaire. Soyez toujours prêt(e) à apporter soutien et conseils et soyez ouvert(e) aux nouvelles idées.


7. l’absence de perspectives

Dans les petites sociétés ou les entreprises où les gens sont classés en fonction de tâches très spécifiques, il est plus difficile pour les travailleurs d’entrevoir de nouveaux défis ou des perspectives de carrière.  Et à mesure que les gens acquièrent plus d’expérience, ils ont souvent besoin de nouvelles opportunités. Essayez lorsque c’est possible de recruter tout d'abord en interne et de favoriser ainsi les possibilités d’évolution du personnel.  

Faites clairement savoir à vos collaborateurs que c’est bien d’être ouvert à de nouveaux défis internes.  Et si ceux-ci ne se présentent pas immédiatement, examinez ensemble le parcours que vos collaborateurs peuvent éventuellement entamer. 

Votre meilleur talent met les voiles ? Faites votre autocritique et veillez à ce que vos collaborateurs reçoivent le soutien et les moyens nécessaires pour retirer de la satisfaction de leur travail.  Grâce à cela, non seulement les gens resteront à bord, mais vous constituerez une équipe plus solide, plus heureuse et plus productive.


Quelques collaborateurs ont quitté le navire et vous avez des trous à combler dans votre équipe?