vos collaborateurs aiment-ils venir travailler?

Chaque employeur veut des collaborateurs qui donnent le meilleur. Qui aiment les défis et ont toujours soif d'apprendre. Ils savent que ces collaborateurs sont aujourd'hui la condition indispensable à la réussite.

Toutefois, ils semblent faire tout l'inverse dans la pratique. Ils font en sorte que les travailleurs s'ennuient, ils les démotivent et les rendent dépendants et désemparés. C'est ce qu'affirme Daniel M. Cable, professeur de comportement organisationnel à la London Business School dans son livre « Alive at Work ». Il affirme que les employeurs doivent réactiver le système de recherche ou « seeking system » de leurs collaborateurs. Et il explique comment faire.

 

des robots avant la lettre

Au XIXe siècle, la capacité de production des entreprises a connu une croissance exponentielle grâce à la révolution industrielle. Les entreprises ont engagé des milliers de collaborateurs et ont morcelé le temps de travail. Là où les travailleurs fabriquaient auparavant un produit de A à Z, ils devaient désormais être capables d'effectuer très rapidement une tâche spécifique dans la chaîne de production. Le rôle du responsable était de définir minutieusement chaque tâche de la chaîne. Et de contrôler que les travailleurs les exécutaient parfaitement.

La bureaucratie et ce type de micromanagement du personnel étaient la solution pour faire s'imbriquer avec succès les milliers de maillons de la chaîne, incarnés par les collaborateurs. Les managers devaient veiller au rendement optimal des travailleurs selon un processus strict et précis. Les employeurs avaient pour ainsi dire créé des robots avant la lettre.


une autre réalité

Aujourd'hui, de véritables robots assurent la majorité des tâches répétitives de la production. L'automatisation permettra par ailleurs de redéfinir de nombreux processus. Le changement constant est une réalité. Les entreprises ont besoin d'une capacité d'innovation et de flexibilité pour survivre. Elles ont aussi besoin de collaborateurs qui analysent en permanence leur environnement à la recherche de meilleures alternatives. Et cela exige une tout autre approche. 

Alors qu'à l'époque de l'industrialisation, les employeurs sanctionnaient les travailleurs qui expérimentaient de nouvelles choses, ils attendent aujourd'hui de leurs collaborateurs qu'ils soient créatifs et trouvent eux-mêmes des solutions

Selon Dan Cable, les managers ont une bonne idée de ce qu'ils attendent de leurs collaborateurs. Ils ne parviennent toutefois pas à créer l'environnement de sécurité indispensable au changement. Ils se cramponnent, par le biais de leur style de leadership et de leur organisation, aux recettes « éprouvées » du passé industriel et tuent ainsi dans l'œuf toute forme de créativité, d'autonomie et de capacité d'innovation

 

le mode exécution

Dan Cable affirme que l'homme n'est pas fait pour la routine et la répétition. Sa nature le pousse à découvrir, à expérimenter et à apprendre. Cette force qui nous pousse, Dan Cable l'appelle le système de recherche ou « seeking system ». 

Le pire ennemi de ce système de recherche est la peur (le « fear system »). Le contrôle, le micromanagement et la définition d'objectifs stricts contribuent précisément à générer cette peur chez les collaborateurs. Sans le vouloir, les employeurs mettent leurs collaborateurs dans un mode exécution totalement incompatible avec les besoins d'une entreprise actuelle. 

 

activer le système de recherche

Les travailleurs doivent-ils alors jouir d'une liberté totale? Selon Dan Cable, il faut des responsables qui définissent une vision globale et impriment une direction. Un cadre qui permet à chacun d'avancer dans le même sens. Dans ce cadre, les employeurs doivent créer un environnement de sécurité et encourager leur personnel à explorer, expérimenter et tester.

 

Comment activer le système de recherche de vos collaborateurs?

l'expression personnelle

Stimulez l'enthousiasme de vos collaborateurs. Veillez à avoir la bonne personne à la bonne place, afin qu'elle souhaite mettre sa motivation intrinsèque, ses compétences et ce qui la passionne au service de sa fonction et de l'entreprise. 


l'expérimentation

Créez un environnement sécurisé dans lequel les travailleurs ont envie d'expérimenter, dont l'approche « failing forward » est le fil rouge, et où ils peuvent subir des échecs sans être sanctionnés. Une équipe solide et sécurisée (lien vers steal du Canada à propos de la constitution d'équipes solides) avec une connexion forte entre les membres est également essentielle à cet égard. 

donner du sens

Veillez à ce que vos collaborateurs sachent à quoi ils contribuent par leur travail et pourquoi leur travail est important. Cela n'a rien à voir avec le chiffre d'affaires ou la marge bénéficiaire. Mais avec la vision globale. La réponse à la question: « Que représentent les produits ou services que je contribue à façonner dans la vie de quelqu'un d'autre? »

En activant le système de recherche des travailleurs, les employeurs pourront, selon Dan Cable, réveiller l'enthousiasme, la motivation et la capacité d'innovation de leur équipe. Et donner un autre sens au travail dans leur vie.

La théorie du livre est étoffée par d'innombrables success-stories très inspirantes tirées de la pratique.