la responsabilité sociale incite à postuler.

Le secteur de l’énergie attire, comme le révèle l’étude Employer Brand Survey de Randstad. En pleine transition énergétique, c’est surtout pour sa pertinence sociale que le secteur arrive en haut du classement. Et ce n’est pas ENGIE qui le contredira, même si beaucoup des profils recherchés ne courent pas les rues. Pour trouver les bonnes personnes, l’entreprise doit donc sortir le grand jeu.

 

« Alors que récemment encore, ENGIE était avant tout un producteur d’énergie, nous proposons aujourd’hui de nombreux autres services énergétiques en vue de parvenir à une meilleure efficacité énergétique », déclare le directeur des RH Rudy Goossens pour expliquer l’évolution que connaît actuellement le groupe. Pour beaucoup en effet, ENGIE Electrabel est un fournisseur d’électricité et un exploitant de centrales nucléaires et de centrales au gaz. On sait moins en revanche que les différentes entités – le groupe rassemble, en plus d’Electrabel, Axima, Cofely et Fabricom – sont des pionniers de la transition énergétique.

 

des milliers d’offres d’emploi par an

En plus de la production et de la distribution d’énergie, le groupe international est également actif dans le domaine de la R&D, l’installation et l’entretien, l’ingénierie et la construction. Kristof Scheldeman, Employer Branding Manager: « Notre portefeuille de clients compte des particuliers, des entreprises industrielles, des prestataires de services, des villes et communes, des pouvoirs publics…Le groupe a l’ambition de soutenir chacun de ces groupes cibles dans sa transition vers le “zéro carbone”. »


Les solutions pour y parvenir s’avèrent souvent complexes. Afin de les concevoir, les commercialiser et les mettre en œuvre, le groupe publie sans cesse des offres d’emploi pour des business developers, des ingénieurs, des gestionnaires de projets, des monteurs, des chefs de chantier, des informaticiens, etc. Avec une nette prédominance des techniciens. 

« Pour vous donner un ordre d’idée: l’année dernière, nous avons pourvu 600 postes techniques sur un total d’environ 1 000 postes vacants. » - Rudy Goossens.

 

grand groupe, petites équipes

Les collaborateurs d’ENGIE bénéficient de possibilités de spécialisation et d’évolution. Et dans un groupe international, cela peut les amener bien au-delà de nos frontières nationales. Ces perspectives de carrière passionnantes constituent un atout unique pour la multinationale.

« Mais ne sous-estimez surtout pas l’importance de l’organisation du travail. Malgré la dimension du groupe, notre personnel travaille en équipes réduites avec des lignes de communication courtes, ce qui est bénéfique pour la dynamique et pour l’ambiance de travail. Nous mettons également l’accent sur cet élément dans notre communication de recrutement. » - Kristof Scheldeman.

 

pertinence sociale

En matière de RSE, le secteur de l’énergie marque d’excellents points dans l’enquête Randstad Employer Brand Survey. C’est aussi le sentiment qui ressort chez ENGIE. Rudy Goossens: « Chaque emploi contribue directement ou indirectement à la société bas carbone de demain. Cela incite les personnes à venir frapper à notre porte. »


La responsabilité sociale constituait également le fil rouge de la campagne « UP » lancée au printemps 2018. Dans les spots, une onde multicolore avance à toute allure sur une autoroute, la place d’un village ou une plaine de jeux pour préparer les habitations et les citoyens à la révolution énergétique. Cette campagne UP a donné lieu à un nouveau volet qui positionne ENGIE pour la première fois comme une marque d’employeur unique.

 

le recrutement, une priorité absolue

Kristof Scheldeman : « Jamais auparavant, nous n’avions réalisé une telle transposition entre une campagne de marque et l’employer branding. Même si la logique est la même: chaque utilisateur de nos services énergétiques est un collaborateur ENGIE potentiel et vice versa. Concrètement, nous avons prolongé l’image de la campagne UP dans toutes nos communications de recrutement et sur les canaux internes du groupe. » Sous le slogan « I am an UPtimist », différents collaborateurs ENGIE expliquent en quoi consistent leurs fonctions.

« Les récits de nos ambassadeurs sont largement diffusés sur les réseaux sociaux, mais ils sont également présents sur le lieu de travail. Et cela porte ses fruits: les collaborateurs des différentes entités s’identifient désormais beaucoup plus à la marque ENGIE. » - Kristof Scheldeman.


« Quoi qu’il en soit, attirer et conserver les talents est une priorité absolue et le restera au cours des années à venir », conclut Rudy Goossens. « C’est seulement avec les bonnes personnes que nous pourrons concrétiser la transition vers une société bas carbone. »

 

Redorer votre image d’employeur?