comment faire une bonne impression avec votre candidature?

Six secondes. C’est le temps qu’un recruteur passe, en moyenne, à examiner votre CV. Soit trois secondes de moins que la capacité d’attention d’un poisson rouge. Bloub, bloub… Le fait d’être un jeune diplômé inexpérimenté vous voue-t-il à boire la tasse ? Bien sûr que non : lisez cet article pour savoir comment garder la tête hors de l’eau. Et comment sortir du lot dans la marée de candidats.

 1. faites-vous mousser

Jauger la température de l’eau orteil par orteil, avant de vous y aventurer à coups de tergiversations, en repoussant le moment où vous devrez vous jeter à l'eau? Allons. Qui allez-vous impressionner? Ce ne sont pas six secondes dont vous aurez besoin... Non. Faites preuve d’audace, osez plonger la tête la première depuis ce rocher avec une habileté telle que vous ferez se lever tous les nez. Dans votre CV, récapitulez toutes vos qualités dans un texte d’introduction dynamique et concis, en mettant l’accent sur vos plus grandes réalisations. Utilisez les mots clés qu’attendent les recruteurs: allez les pêcher dans l’offre d’emploi et sur le site de l’entreprise. Vous anticipez correctement les questions critiques qui vous attendent au tournant? C’est tout bénéfice pour vous!


2. les paparazzis? Donnez-leur ce qu’ils attendent

La fausse modestie ne sert à rien. Soyez honnête: vous n’avez rien à perdre. Montrez tout ce que vous avez dans le ventre! Après tout, les paparazzis ne mangent pas le sable sur la plage pour photographier Beyoncé en jean. Remettez-vous en question : qu’avez-vous fait ces dernières années? Mettez en avant les éléments susceptibles d’intéresser l’entreprise dans laquelle vous postulez. Il y en a certainement bien plus que vous le pensez.
Repensez à ce job d’étudiant à la boulangerie, où vous avez tenu bon pendant des années… Ne vous a-t-il pas inculqué des soft skills essentielles, comme la gestion des clients difficiles? Peut-être vous a-t-on complimenté, pendant votre stage, pour votre infatigable ténacité. Vos années passées dans les mouvements de jeunesse n’ont-elles pas affûté vos capacités de leadership? Toutes ces qualités méritent d’être mentionnées. Pensez aussi à votre capacité à résoudre les problèmes. Les recruteurs adorent par-dessus tout les anecdotes de situations ennuyeuses retournées à votre avantage.


3. venez avec vos amis

Prêt à attirer l’attention? Le fait de ne pas être seul vous facilitera encore un peu la tâche. En groupe, on sort du lot. Sans compter que les amis boostent la confiance en soi. En termes propres au marché de l’emploi? Amenez des références. Demandez à vos (anciens) collègues, à vos profs, à vos maîtres de stage et au patron de l’établissement où vous travailliez comme étudiant d’expliquer en quoi vous êtes un collaborateur idéal et rapportez leurs témoignages dans votre CV et sur votre profil LinkedIn. Ceci étant dit: ils sont aussi extrêmement bien placés pour vous donner un feed-back on ne peut plus utile. Demandez-leur de vous expliquer dans quoi vous excellez et en quoi vous pouvez encore vous améliorer. Et utilisez leur avis à votre avantage.


Astuce bonus: surfez sur la vague du succès d’un autre. À l’instar des aspirants surfeurs qui admirent Kelly Slater (le meilleur surfeur au monde) dompter les vagues, vous avez, vous aussi, beaucoup à apprendre des professionnels. Cherchez des modèles de CV exemplaires et inspirez-vous-en. N’oubliez pas que vous n’avez qu’une seule chance de faire une bonne première impression. Jetez-vous à l’eau!